Territoire Triangle

L'actualité des régions

Home » Zéro chômage sur le long terme : Une proposition de loi votée à l’Assemblée

Zéro chômage sur le long terme : Une proposition de loi votée à l’Assemblée

zero-chomage-longue-duree

Le projet de loi socialiste, ‘zéro chômage’ sur le long terme, a été voté dans l’hémicycle. L’association ATD Quart Monde a travaillé depuis des années sur ce projet. Il a obtenu le soutien de toute la gauche (Républicains et UDI).

Ce projet se fonde sur une expérimentation législative durant 5 ans au sein de 10 microterritoires consistant à embaucher des chômeurs de longue durée dans une entreprise exerçant une activité sur l’économie sociale et solidaire. Ces chômeurs sont embauchés en CDI et payés au Smic. Si cette mesure est favorable, elle sera généralisée.

Selon l’élu de Côte d’Or, l’emploi constitue un ‘lieu de dignité. Il souhaite promouvoir l’action des citoyens qui désirent favoriser la vie dans la cité. Pour sa part, la ministre du Travail et de l’Emploi explique qu’il faut considérer toutes les idées favorables à la lutte contre le chômage.

Concrètement, ce projet nécessitera autour de 10 millions d’euros chaque année. Mais la ministre affirme qu’au cours de la première année, l’État va d’abord soutenir les fonds des autres partenaires, mais pourra faire un effort exceptionnel, même si elle n’a pas indiqué de chiffre précis.

 

Un projet déjà en cours

Les fonds alloués par l’État dans l’accompagnement des demandeurs d’emploi vont être utilisés pour rémunérer les chômeurs de longue durée. Le député de Côte d’Or veut prouver que ce dispositif servira à supprimer les dépenses indirectes relatives au chômage comme les dépenses en santé. Les emplois concernés sont entre autres les travaux de maraichage, les travaux au niveau des campings, l’aide à domicile…

Ce projet est déjà en cours de concrétisation auprès de 5 territoires : Grand Mauléon, Pipriac, Colombey-les-Belles, Jouques près d’Aix-en-Provence et Prémery. Il concernerait autour de 2 000 chômeurs, dont plusieurs sont des personnes qualifiées.

Pour le Front de gauche, chaque élu soutient sans condition toute proposition permettant de restituer leur dignité aux chômeurs. De leur côté, les républicains ont donné un vote favorable, mais vigilant notamment à cause des doutes qui existent au niveau du financement de ce dispositif.

La proposition de loi qui est examinée en procédure accélérée est passée devant le Sénat le 16 janvier dernier. Elle pourrait être promulguée au mois de mars et entrer en application dès septembre.

Name of author

Name: emile